Dimanche 25 juillet 2021 Breteil

Dans le bocage de Breteil par un petit matin d’été, une vie discrète ou cachée se révèle à nos yeux : en bord de route dans les herbes non fauchées, une chenille hérissonne qui donnera un magnifique papillon l’écaille martre ou encore une ouvrière de bourdon des pierres, noire et orange, affairée à récolter du pollen pour sa communauté ; plus loin sur des fleurs de ronce une volucelle zonée dont les larves peuvent être parasites des frelons asiatiques au sein de leur nid. Comment fait-elle ? Elle prend le déguisement du frelon (européen en l’occurrence) puis profite de son mimétisme pour entrer ni vue ni connue.
Les végétaux n’ont pas été en reste : l’alisier torminal, l’érable champêtre, le chêne chevelu, le bonnet d’évêque, la morelle douce-amère, la bourdaine, le navet du diable ont agrémenté la balade naturaliste avec quelques anecdotes notamment dans le domaine du biomimétisme.

Accompagnés par les rires du pic vert, le comptage des pièces de monnaie du pouillot véloce et les doux roucoulements de la tourterelle des bois, cette sortie-découverte de la biodiversité dans la campagne de Breteil s’est finalement terminée juste avant les averses orageuses.

Chenille d’écaille martre
Morelle douce amère
Dimanche 25 juillet 2021 Breteil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =

Retour en haut